(= storeData.common.title =)
Fermé Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.pmEnd =) Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.amEnd =) Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.amEnd =) et de (=item.pmBegin=) à (=item.pmEnd =) Ouvert de (=item.pmBegin=) à (=item.pmEnd =) Fermé Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.pmEnd =) Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.amEnd =) Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.amEnd =) et de (=item.pmBegin=) à (=item.pmEnd =) Ouvert de (=item.pmBegin=) à (=item.pmEnd =)
Changer de magasin
Retrait possible
en 2h en magasin
Choisir un magasin de retrait
     

    Poupées phonographes, les poupées qui parlent

    Compagnon de jeu ou objet de collection, la poupée est depuis toujours, le jouet traditionnel le plus universellement connu. Elle est généralement pour la petite fille, ce qu'une voiture est pour le petit garçon bien que ce dernier ait également le droit de jouer de la poupée. Les poupons constituent un élément essentiel dans l'apprentissage chez la petite enfance. Très répandue dans le monde, on trouve un très grand nombre de types de poupées avec modèles pour tous les goûts, afin combler les besoins et envies des enfants tout comme des parents.

    Ainsi, nous avons des poupées phonographes qui aujourd'hui ont évolué en poupées parlantes. Quelle est l'histoire des poupées phonographes ? Quel est leur principe de fonctionnement ? Ce sont-là  des questions auxquelles le présent article tentera de répondre.

    Histoire de la poupée qui parle

    Au XIXe siècle, les fabricants de poupées ont rivalisé d'ardeur pour donner à  la poupée une ressemblance plus proche de celle de l'être humain spécialement de la gent féminine. Les poupées de collection de cette époque témoignent du plus grand détail accordé à  la conception des articulations entre le corps, les jambes et les bras, chaque modèle de doll reçoit des habillements luxueux, l'expression du visage et des yeux est très travaillée, la couleur et la longueur des cheveux sont adaptées pour chaque collection.

    Mais ce que recherchaient les fabricants de doll était au-delà  de toutes ces caractéristiques. Ils voulaient une poupée parlante. Dès lors, ils se consacrèrent à  l'invention de la première machine parlante pouvant être intégrée à  une poupée pour lui donner une voix ou produire de la musique.

    A l'origine et dans son rêve de vouloir combler les besoins ludiques des enfants de France, Jean Maelzel a conçu mécaniquement un enfant dit "Poupée parlante" qui était capable de prononcer distinctement les mots "Papa et Maman".

    Principe de fonctionnement de la poupée qui parle

    La poupée de Jean Maelzel fonctionnait suivant le système qui utilise un soufflet pour envoyer de l'air dans une anche ou un bec de flûte. Cette languette mobile ou cette flûte produisait alors du son. On y ajouta ensuite un ou plusieurs trous afin d'obtenir des nasales ou des labiales. Cette première poupée parlante était donc basée sur un appareil à  vent qui n'utilisait pas d'enregistrement, mais enchaînait des notes de musiques qui reconstituaient une voix.

    Sous le brevet du 29 août 1855, Marie Cruchet enregistra son appareil utilisant un système simplifié des soufflets.

    Christophe Motschmann prit en 1857, un brevet sur le mécanisme qui dit "Papa" et "Maman". Ce mécanisme était composé de deux ficelles qui permettaient de contrôler les yeux ou la voix d'une poupée parlante.

    En 1862, ce fut le tour de Jules-Nicolas Steiner de prendre un brevet pour son "Bébé parlant automatique". Cette poupée suivant qu'elle est couchée ou debout, pouvait dire soit papa soit maman. Il y eut même le modèle qui pleurait lorsqu'on le couchait. Cette poupée fonctionnait grâce à  un appareil à  ressort.

    En 1863, ce fut cette fois-ci, un mécanisme à  ficelles pour poupées parlantes qui fut enregistré sous un brevet.

    En 1867, l'entreprise Bru déposa un brevet pour sa "Poupée criante" puis en 1972 un autre brevet pour un "Bébé surprise" qui présentait un mécanisme à  mouvement capable de produire de la musique.

    Antérieurement à  l'époque des années 1870, toutes les poupées parlantes le faisaient grâce au soufflet et au cordon la plupart du temps placés dans le ventre du bébé. On actionnait le soufflet en tirant sur le cordon. Il s'en suivait alors des paroles mécaniques ou une musique.

    La voix était habillement et simplement synthétisée grâce au passage d'air comprimé au travers d'une poire, un soufflet et un piston placé dans un cylindre. Ces trois éléments étaient contrôlés grâce à  une ficelle, un ressort ou conditionnés sur un mouvement. Cet air passait sur une languette mobile ou une membrane ou carrément sur une association anche et pavillon dotée d'une ouverture variable.

    Puis sous l'influence de Jules-Nicolas Steiner, on fit parler les poupées grâce à  un appareil présentant un mouvement d'horlogerie en lieu et place des ficelles des anciennes poupées parlantes. Placé dans le corps de la poupée, ce mécanisme se remontait au moyen d'une clef. Mais malheureusement, le son que produisait ce mécanisme ressemblait plus à  un gémissement qu'à  une jolie voix. Cela eut cours jusqu'à  ce qu'apparaisse le mécanisme à  cylindre avec le phonographe d'Edison.

    La poupée phonographe d'Edison

    Grâce à  l'invention du phonographe par Thomas Alva Edison en 1877, la voix allait être enregistrée et reproduite et non plus fabriquée. Dans sa première poupée phonographe en décembre 1877, il utilisait une feuille d'étain peu musicale.

    En remplaçant cette feuille d'étain par un cylindre de carton enduit de cire, Charles Summer Tainter améliora la restitution de la voix ou de la musique par le phonographe.

    William W. Jacques céda en 1888, un brevet associant une poupée et un petit phonographe, à  l'Edison Phonograph Toy Manufacturing Company. L'entreprise dans le West Orange (New Jersey) fabriquait 500 poupées parlantes par jour. Ces poupées qui fonctionnaient avec un petit appareil de phonographe avaient une taille de 56 cm. L'enregistrement des voix se faisait directement à  partir des voix de centaines de jeunes filles.

    Mais la poupée phonographe parlante d'Edison ne connut pas le succès escompté à  cause de nombreuses défaillances.

    Le bébé jumeau parlant

    Emile Jumeau remarqua l'invention d'Edison au stand de l'Exposition Universelle de 1889 à  Paris. Dans la quête de pérenniser le monopole de son entreprise, Emile voulut ajouter à  son catalogue pour bébé, une poupée parlante. Alors, il sollicita les compétences d'Henri Lioret, un horloger talentueux.

    Ce dernier créa une poupée phonographe de meilleure qualité sonore et qui ne risquait pas de se détériorer dans les mains peu habilles d'une petite fille. En effet, il perfectionna le mécanisme, mais également le procédé d'enregistrement et la qualité de restitution de la voix ou de la musique. Il fit tout pour ne pas tomber dans le domaine des brevets alors déjà  pris par les concurrents. Pour pallier à  la fragilité du cylindre, il concentra ses recherches sur un cylindre interchangeable. Il prit ensuite un brevet sur les différentes modifications apportées à  la poupée parlante à  partir de ses innovations.

    Puisque les cylindres pouvaient être reproduits en série, juste une seule prise suffisait pour réaliser l'enregistrement, le gravant sur la matrice en fer doux. A l'époque de Noël 1893, le "Bébé Jumeau Phonographe" devenu plus tard "Le Lioretgraph Bébé Jumeau" selon le catalogue Lioret, fut lancé. Ce fut l'apogée des poupées parlantes avec un appareil phonographe. Elles connurent plusieurs améliorations notamment sur le son produit. Ces améliorations furent faites soit par Emile Jumeai soit par d'autres fabricants. Aujourd'hui, nous avons des poupées interactives parlantes qui ont pris le relais de ces poupées phonographes d'une autre époque.

    Les poupées interactives

    Ces poupées ne sont rien d'autre que le produit des améliorations des poupées parlantes. En effet, les fabricants pour répondre aux exigences du marché ont usé de nombreuses techniques pour rendre les poupées plus ressemblantes vis-à -vis de l'humain. Les poupées interactives en plus d'être parlantes, sont capables de faire d'autres choses grâce à  de nombreuses fonctionnalités intégrées.

    Ainsi, l'on peut rencontrer sur le marché, des poupées interactives parlantes capables d'aller dans l'eau et de prendre leur bain. Grâce à  un capteur intégré, ces poupées reconnaissent lorsqu'on les met dans l'eau. D'autres sont dotées d'un petit coeur qui s'illumine au rythme de la musique.

    Plus intéressant encore, vous rencontrerez sur le marché, des poupées capables de parler, chanter, de réclamer à  manger lorsqu'elles ont faim et même d'aller sur le pot. Cerise sur le gâteau, il existe des poupées parlantes capables de tomber malades selon les saisons. Grâce à  des effets lumineux qui apparaissent sur le corps de la poupée, la petite fille peut lui apporter des soins. A cet effet, elle utilise des accessoires qui accompagnent l'appareil.

    Oû se procurer une poupée parlante interactive ?

    Les poupées parlantes sont libres d'accès dans les magasins spécialisés en jeux et jouets ou en grandes surfaces. Vous pouvez en commander sur les sites marchands en toute sécurité. Certains de ces sites proposent même gratuitement la livraison.

    Nous vous recommandons ces autres pages :

    Paiement
    100% sécurisé
    Retrait en magasin
    gratuit en 2 heures !
    de 300 magasins
    Choisissez le vôtre
    Votre emballage
    cadeau gratuit
    Suivez l’actualité de Jouéclub

    Votre inscription a été confirmée.

    Partagez vos moments de jeux

    avec la communauté #Jouéclub !