(= storeData.common.title =)
Fermé Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.pmEnd =) Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.amEnd =) Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.amEnd =) et de (=item.pmBegin=) à (=item.pmEnd =) Ouvert de (=item.pmBegin=) à (=item.pmEnd =) Fermé Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.pmEnd =) Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.amEnd =) Ouvert de (=item.amBegin=) à (=item.amEnd =) et de (=item.pmBegin=) à (=item.pmEnd =) Ouvert de (=item.pmBegin=) à (=item.pmEnd =)
Changer de magasin
Retrait possible
en 2h en magasin
Choisir un magasin de retrait
     

    La grande aventure des mangas Pokémon

    Les collections de mangas issus de l'univers des Pokémon occupent une place à  part au milieu de tous les produits consacrés au monde de Pikachu, la plus célèbre de ces créatures Pokémon. En effet, un manga Pokémon peut tout autant être fidèle à  l'histoire développée dans les jeux vidéo ou dans la série animée Pokémon, comme il peut également s'éloigner de l'arc narratif principal pour proposer une aventure inédite et originale.

    En guise d'introduction, il peut être utile de rappeler que le mot "manga" est un mot japonais, qu'il est possible de traduire littéralement par "dessin divertissant", mais qui par extension signifie aussi "bande dessinée". Au final, la traduction importe peu, puisque ce mot manga est entré dans la culture occidentale pour designer un livre de bande dessinée venu du Japon, ou reprenant les codes des éditions populaires japonaises. Il existe effectivement des caractéristiques propres à  un tome de manga, à  commencer par le sens de lecture inverse du notre, un sens d'origine qui est généralement conservé lors des traductions faites par les éditeurs pour la France. Pour être complet sur la présentation des mangas, Pokémon ou autres, il faut préciser que si leurs couvertures sont très colorées et graphiquement attirantes, les pages intérieures sont généralement composées de dessins en noir et blanc. 

    Glénat, premier éditeur des mangas Pokémon en France

    En France, la première apparition dans un manga des personnages Pokémon, inspirés par la franchise Nintendo, remonte à  2001, date à  laquelle les éditions Glénat traduisent et éditent le tome Pokémon - La Grande Aventure, qui reprend les mangas Pocket Monsters Special, réalisés par les artistes japonais Mato et Hidenori Kusaka.

    Premier point particulier, Glénat préfère occidentaliser le sens de lecture pour faciliter l'accès de leurs livres aux lecteurs français et modifie également le nom des personnages du manga japonais original, pour se rapprocher des noms des personnages de la série animée et des jeux vidéo de Nintendo. Cette collection Glénat de mangas Pokémon - La Grande Aventure est distribuée en kiosque de 2001 à  2002, tout d'abord en volumes équivalents à  la moitié d'un tome original, puis est republiée dans un format plus simple, oû chaque tome français reprend un tome japonais intégral.

    Les éditions Glénat publient également les premiers tomes de la collection Pokémon - Attrapez les tous en 2001, puis Pokémon Pikachu Adventures en 2002, avant de cesser brutalement toutes les publications liées à  l'univers Pokémon en raison d'un problème juridique complexe lié à  l'acquisition des droits d'exploitation.

    Kurokawa prend la relève

    L'édition des mangas Pokémon en France reprend après neuf années d'interruption, quand l'éditeur Kurokawa publie la collection de mangas Pokémon Noir et Blanc, qui connaît immédiatement un grand succès commercial, avec en prime la possibilité pour Kurokawa de publier plusieurs tomes chaque année, en raison du retard accumulé et du stock disponible de mangas à  traduire.

    Au total, cette série Pokémon Noir et Blanc comporte 9 tomes, des livres traduits du dixième arc narratif de Pocket Monsters Special, un arc crée et dessiné par Hidenori Kusaka et Satoshi Yamamoto. Kurokawa enchaîne donc les publications de mangas depuis 2011, avec pour donner quelques exemples : Pokémon LGA rouge, bleu, jaune, ou encore Pokémon LGA rubis et saphir.

    Pour les néophytes, il est parfois très compliqué de s'y retrouver au sein de cet univers riche, divisé en plusieurs arcs narratifs et histoires parallèles, si bien qu'il peut être indispensable d'effectuer une sélection parmi les nombreux mangas publiés par l'éditeur Kurokawa. Il faut tout d'abord savoir que chaque série possède sa propre histoire et ses propres personnages, ce qui offre la possibilité de lire chacune d'entre elles indépendants des autres.

    Kurokawa propose à  ses lecteurs de prendre pour point de départ les tomes de la série Pokémon - La Grande Aventure rouge, bleu, jaune, puis d'enchaîner par les mangas LGA rubis et saphir, suivis de l'arc "Or et Argent". Il est également possible de suivre l'ordre de sortie des jeux vidéo Nintendo et de la série animée.

    Il existe également des volumes de mangas Pokémon indépendants, au style graphique parfois déroutant, directement issus des nombreux films Pokémon sortis au Japon, à  commencer par "Zoroark, le maître des illusions", qui narre les aventures de Sacha et Pikachu partant à  la rencontre de nouveaux Pokémon.

    Les personnages rencontrés dans les mangas Pokémon

    La grande différence entre la série animée et les mangas Pokémon concerne le personnage principal, qui n'est pas Sacha. En effet, le manga se concentre sur les aventures de Rouge, ou Red dans sa version originale, un dresseur de Pokémon qui poursuit l'objectif de remplir son Pokédex, une mission qui lui est confiée par le professeur Chen.

    Rouge est un personnage plutôt arrogant, redouté et plus sombre que Sacha, qui offre une résistance solide à  l'organisation Team Rocket, toujours prompte à  perpétrer des actes criminels, qui vont du harcèlement jusqu'aux attentats, en passant par le vol de Pokémon. La phrase de présentation de la Team Rocket, "Afin d'écraser l'amour et la vérité, afin d'entendre notre pouvoir jusqu'à  la Voie Lactée", trouve tout son sens dans le manga, qui se montre généralement plus cruel et réaliste que le dessin animé Pokémon diffusé sur les chaînes de télévision.

    Le manga se démarque aussi par le fait qu'il est possible de voir un Pokémon mourir définitivement lors d'un combat, chose impossible dans les jeux vidéo ou le dessin animé, qui laissent la possibilité de soigner les Pokémon blessés au combat. Tout ceci confirme la tendance du manga à  s'adresser à  un public plus âgé que celui du dessin animé, un public qui a déjà  joué aux jeux vidéo de Nintendo et qui recherche à  travers la lecture des mangas la découverte d'un univers différent et légèrement plus mature.

    Il est d'ailleurs possible, au détour d'une page d'un des mangas Pokémon, de rencontrer des références directes à  des points scénaristiques et des scènes découvertes dans les jeux vidéo. En résumé, Nintendo permet ainsi de prolonger l'expérience de jeu, puisque le coeur de l'univers Pokémon reste celui que les joueurs connaissent par le biais des jeux vidéo Pokémon, disponibles sur toutes les générations de consoles produites par la société japonaise, de la Game Boy jusqu'à  la Switch.

    Pour conclure cette présentation des mangas Pokémon, il est important de préciser qu'il existe de très nombreux tomes de mangas sortis au Japon, mais jamais traduits, qu'il est tout de même possible de se procurer en version originale dans les boutiques spécialisées qui fleurissent et prospèrent en France. L'intérêt du public français pour tous les aspects de la culture japonaise n'a jamais été aussi fort, ce qui explique en grande partie le succès rencontré par le manga en général, utilisé par beaucoup comme support ludique destiné à  l'apprentissage de la lecture de la langue japonaise moderne.

    Nous vous recommandons ces autres pages :

    Paiement
    100% sécurisé
    Retrait en magasin
    gratuit en 2 heures !
    de 300 magasins
    Choisissez le vôtre
    Votre emballage
    cadeau gratuit
    Suivez l’actualité de Jouéclub

    Votre inscription a été confirmée.

    Partagez vos moments de jeux

    avec la communauté #Jouéclub !